Souscrire une assurance auto est une obligation pour être autorisée à circuler en voiture. Si le véhicule appartient à une tierce personne, le conducteur aura intérêt à opter pour une assurance auto temporaire. Il couvrira alors les dangers liés à l’utilisation du bien sur une courte période (généralement moins de 90 jours). Plus d’informations sur cette forme d’assurance auto ici !

Que couvre une assurance auto temporaire ?

Dans la gamme des offres accordées par des agences d’assurances, figure l’assurance auto temporaire. Ce contrat est destiné spécifiquement à toute personne qui désire être couverte en conduisant un véhicule loué ou emprunté à une tierce personne. L’assurance auto temporaire est ponctuelle. Ses contrats sont répartis sur une durée de 1 à 90 jours. À la différence des contrats classiques, vous ne pouvez pas renouveler automatiquement une assurance temporaire auto.

Pourquoi opter pour une assurance auto temporaire ?

La souscription d’un contrat d’assurance auto temporaire est envisagée suite à de nombreuses situations. Nous pouvons citer le cas où vous déménagez dans un pays voisin avec votre voiture, mais ce pays d’accueil n’autorise pas une assurance classique comme une solution pour couvrir les risques de circulation. C’est applicable pour toute personne vivant à l’étranger et qui se rend en France où son assurance auto temporaire ne la couvre pas.

Pour toute personne qui souhaite assurer une voiture importée en attendant l’immatriculation de cette dernière, l’assurance auto temporaire est obligatoire. C’en est de même pour une voiture qui est à exporter. L’assurance auto temporaire est surtout destinée aux personnes qui ont besoin d’être protégées en conduisant un véhicule loué ou emprunté. En France, il faut obligatoirement avoir une assurance avant de conduire un véhicule à moteur comme l’exige l’article L211-1 relatif au code des assurances. De plus, cette obligation est précisée dans l’article L324-1 du Code de la route. Lors du contrôle, le conducteur au volant d’un tel véhicule doit présenter son assurance.

Par ailleurs, il faut noter qu’une assurance auto temporaire est idéalement destinée à un conducteur âgé d’au moins 21 ans. Ce dernier doit disposer d’un permis de conduire datant de 3 mois au minimum. Ce sont les deux conditions sine qua non pour souscrire une assurance auto temporaire. Aussi, signalons que certaines agences d’assurances fixent un âge limite.

Une assurance auto temporaire est à un coût plus élevé que celui dédié à un contrat classique. Le prix du contrat d’assurance auto temporaire est fonction du type de véhicule loué ou emprunté, de la durée d’utilisation et du bonus-malus.

Garanties comprises par un contrat d’assurance auto temporaire

Les garanties offertes par un contrat d’assurance auto temporaire varient en fonction des agences d’assurances. La plupart d’entre elles mentionnent dans leur contrat d’assurance auto temporaire certaines obligations. Ces dernières comprennent la responsabilité civile du conducteur et la couverture juridique en cas de survenue d’accident. Certaines agences d’assurances font bénéficier d’autres garanties en proposant la souscription des options. Parfois, les assureurs proposent une garantie liée aux dommages et une couverture pour le conducteur en cas de blessure corporelle personnelle et de ses passagers, suite à un accident.

Critères nécessaires pour faire le choix d’une assurance auto temporaire

Avant de souscrire une assurance auto temporaire, il faut prendre en considération plusieurs critères. Il s’agit notamment du prix. En effet, vous devez définir un budget que vous allez consacrer à cette opération. Quel que soit le budget de l’assurance auto temporaire, il est indispensable d’étudier les garanties prises en compte par l’assurance type. Au cas où cela est proposé, il est recommandé de recourir à un conseiller pour cerner les meilleures options adaptées à la raison fondamentale de votre souscription.

Pour la souscription d’une assurance auto temporaire, vous aurez besoin de fournir certains documents à l’assureur. À cet effet, vous serez convié de fournir une copie de la carte grise de la voiture que vous voulez assurer. Il faut également insérer une copie de votre permis de conduire et un certificat d’information personnelle. Ce dernier document n’est pas obligatoire si votre cotisation n’oblige pas le coefficient bonus-malus.

Publier un commentaire