Au fil des années, le vapotage s’est imposé comme le meilleur moyen d’abandonner la cigarette traditionnelle. Malheureusement, les e-liquides purifiés, initialement utilisés, ont montré leurs limites auprès des personnes qui souhaitent abandonner le tabac. Le sel de nicotine est donc apparu et s’est très vite imposés sur le marché. Qu’est-ce que c’est et quels sont les risques encourus par les consommateurs.

Sel de nicotine, ce qu’il faut savoir

Pour savoir s’il y a des dangers liés au sel de nicotine, il est indispensable de savoir ce que c’est.

Sel de nicotine, qu’est-ce que c’est ?

Le sel de nicotine est une forme de nicotine plus stable, limitant l’apparition des produits de dégradation. L’appellation sel de nicotine fait penser à une substance sous forme de cristaux. Il n’en est rien pourtant, car il se présente sous forme de liquide. Cette appellation vient du fait qu’il s’agit d’un alcaloïde, qui forme des sels amers dans sa forme finie.

Donc, le pH du sel de nicotine est compris entre 5 et 6 et est proche de celui de la nicotine issu de la cigarette classique.

Pourquoi les sels de nicotine dans le vapotage ?

Au début, la nicotine utilisée dans les e-liquides destinés aux e-cigarettes était une forme purifiée de la nicotine. Cette forme purifiée est appelée nicotine-base. Les soucis des initiateurs étaient de préserver la santé des vapoteurs et de les aider dans le processus de sevrage du tabac.

La nicotine base est obtenue à partir de plusieurs traitements. Comme le rapporte J. le Houezec, la nicotine-base est le résultat du traitement des feuilles de tabac avec de la soude. La substance obtenue a un pH qui tourne autour de 8. Ce pH est de loin supérieur à celui de la nicotine contenue dans la cigarette classique. Ainsi que, cette dernière est facilement assimilée dans le corps des vapoteurs.

Cependant, l’objectif que visaient les instigateurs de cette technologie n’est pas atteint. En effet, plusieurs insuffisances ont été rapportées. Entre autres, elle ne satisfait pas aux attentes des gros fumeurs qui ont un fort besoin en nicotine. Les vapoteurs débutants sont contraints à utiliser des taux trop faibles de cette nicotine pour ne pas subir le hit qu’engendrent les taux élevés. De plus son assimilation par le cerveau étant lente, elle exige beaucoup plus de temps de vapotage.

En effet, les sels de nicotine, étant plus proche de la nicotine naturelle, viennent remédier aux défauts suscités de la nicotine-base. J. le Houezec explique qu’on ajoute un acide comme l’acide benzoïque sur la nicotine de base pour obtenir les sels de nicotine.

Quels sont les dangers du sel de nicotine ?

La majorité des travaux effectués sur les sels de nicotine ont montré ses avantages pour les vapoteurs et les fumeurs de tabac. Ils sont unanimes sur le fait que les sels de nicotine viennent combler les défaillances de la nicotine purifiée. Cependant, en ce qui concerne ses risques sur la santé des consommateurs, les travaux sont controversés.

Mais, il existe encore très peu de données sur les dangers que présentent les sels de nicotine. Certains spécialistes des nicotines ont affirmé que ces sels ne présentent aucun danger sanitaire. Pourtant, d’autres spécialistes posent le problème lié à l’acide utilisé pour produire ces substances. Certains acides utilisés pourraient présenter des dangers sur la santé du consommateur. Par exemple, les effets à long terme de l’inhalation du benzène sont encore inconnus. Des travaux scientifiques menés sur des animaux ayant inhalé l’acide pyruvique ont révélé des effets biologiques.

En présence de ces inconnus, la modération doit être de rigueur.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Prévenir vaut mieux que guérir. Ainsi, vous devez prendre certaines précautions. Pour limiter l’absorption de sel de nicotine, il faut éviter les appareils trop puissants. Cela vous préserve des effets désagréables que peut engendrer une forte inhalation. Les appareils recommandés doivent avoir une puissance modérée, avec les résistances d’au moins 1 ohm et offrir une technique d’inhalation indirecte.

Publier un commentaire