De nombreux appareils électroniques sont soumis à une réglementation stricte lors d’un voyage en avion. La cigarette électronique ne fait pas exception à la norme. Il est important de connaître les règles établies pour voyager en avion avec sa cigarette électronique. Que ce soit pour son utilisation ou les conditions de transport.

L’interdiction de vaper en cabine

Si vous fumez de la cigarette électronique et vous avez prévu partir prochainement en voyage, gardez à l’esprit qu’il est strictement interdit de l’utiliser en cabine. Cet appareil, assez proche de la cigarette classique expose les autres passagers aux mêmes gênes. De plus, le fait de vapoter risque de mettre en marche les détecteurs de fumée dans l’avion, même si vous êtes dans les toilettes. Raison pour laquelle son usage en cabine est passible de sanctions lourdes. En enfreignant cette interdiction, vous pourriez écoper d’une amende, et même d’une punition plus sévère.

Le rangement des batteries rechargeables

Les batteries rechargeables ou accus peuvent créer potentiellement un incendie dans la soute. Au vu du danger qu’ils représentent, les compagnies aériennes ne sont pas autorisées à transporter d’accus dans les soutes. D’ailleurs, l’hôtesse d’accueil est chargée d’en informer les passagers au moment d’enregistrer leurs bagages. Pour voyager en avion avec votre cigarette électronique, emportez vos accus avec vous dans un bagage de cabine. Ils doivent être rangés avec soin dans un boîtier ou un étui de protection.

Ces précautions évitent un allumage inopportun de l’appareil dans la soute. Un incident qui pourrait occasionner de graves conséquences. De même, il n’est pas autorisé aux voyageurs de recharger ces batteries en cours de vol. Ne vous servez donc pas des prises USB sur les sièges pour brancher votre e-cigarette.

Le transport du e-liquide

Contrairement aux accus, les e-liquides sont acceptés en soute. De ce fait, vous avez le choix de les transporter avec vous en cabine ou de les mettre dans les bagages, rangés dans la soute. Toutefois, quelques normes de transport sont à respecter. Les e-liquides sont soumis aux mêmes exigences que les cosmétiques dans les compagnies aériennes. Vous devez les ranger dans un sac plastique transparent et fermé. Leur quantité globale ne doit pas dépasser 1 litre et la taille du sachet doit faire au plus 20 cm². De plus, il faut veiller à ce que la capacité de chaque fiole ne soit pas supérieure à 100 ml. Les contrôles nécessitent de sortir tous les contenants de votre sac.

Le matériel de protection

Pour éviter que le matériel reconstructible ne provoque des dégâts en vol, il est recommandé de le mettre dans une boîte à outil. Celui-ci peut ensuite être rangé dans les bagages en soute. En effet, les tournevis, pinces et autres éléments utilisés pour fabriquer soi-même ses résistances présentent un danger en cabine notamment s’ils ne sont pas contenus dans un boîtier adapté.

En outre, les variations de pression occasionnées en cours de vol liquéfient l’e-liquide. Même celui contenu dans l’atomiseur ou le clearomiseur est concerné par cette réaction. Ainsi, des fuites en fond de sac sont très probables. Le mieux est de vider vos réservoirs avant d’embarquer.

Les règlements sur l’e-cigarette dans le pays de destination

Avant de voyager avec votre cigarette électronique, renseignez-vous sur les normes concernant son utilisation dans le pays de destination. Il serait dommage de vous donner autant de mal pour amener vos appareils avec vous et qu’ils seront confisqués à l’arrivée.

En effet, dans certains pays, il n’est pas autorisé de vendre, ni d’importer ce type de produits. D’autres en revanche l’acceptent ou l’interdisent, selon que votre cigarette soit pourvue de nicotine ou non. Les règlements peuvent cependant être différents, suivant les États.

Offrez à votre cigarette électronique les meilleurs liquides

L’avantage avec la cigarette électronique (en plus du fait qu’elle supprime 4000 substances dangereuses et / ou cancérigènes présentes dans le tabac), c’est qu’il vous est possible de varier les plaisirs en fonction du liquide que vous choisissez. En effet, des dizaines et des dizaines de goûts existent et c’est à vous de voir lequel vous semble le plus agréable. Faire le choix du eliquide aux saveurs variées, c’est faire le choix de ne plus avoir cette odeur de tabac qui vous colle à la peau et qui s’incruste dans les vêtements et les cheveux. Au contraire, vous dégagez une délicieuse odeur, qui peut être fruitée, mentholée, ou encore épicée. De quoi rendre son expérience de vapotage encore plus agréable et variée, puisque vous pouvez changer de goût quand bon vous semble, en fonction par exemple des saisons et du temps qu’il fait. Pour cela, tournez-vous vers les meilleurs produits du marché, ceux qui vous assurent une expérience de vapotage optimale et qui vous confortent dans votre choix d’avoir arrêté la cigarette pour son concurrent électronique. Sans parler du fait qu’à la fin du mois, la différence se voit puisqu’un vapoteur dépenserait en moyenne six fois moins qu’un fumeur.

Publier un commentaire