Les anciens crus de vin deviennent de plus en plus demandés sur le marché. Habituellement pris pour un produit de consommation, le vin est également un produit de spéculation. Son prix augmente suivant son ancienneté. Si vous investissez dans ce domaine, vous aurez accès à des rendements sur le long terme.

Investissement dans le vin : un placement avantageux

Si vous investissez votre argent dans le vin, notamment dans un Groupement foncier viticole ou GFV, vous bénéficierez de différents avantages. Indirectement, vous pourrez par exemple disposer d’un ou plusieurs vignobles. Ce qui vous permettra de percevoir d’importants loyers et un grand nombre de bouteilles. Ces derniers sont calculés en fonction du montant investi.

De plus, si vous avez besoin de plus de bouteilles de vin, vous aurez le droit d’en acheter à des prix très abordables. C’est une opportunité réservée uniquement aux propriétaires de vignobles ayant investi leur argent dans le GFV.

Par ailleurs, une politique fiscale plus avantageuse a été adoptée par l’État français pour mieux rentabiliser l’investissement des actionnaires des GFV. Au fil du temps, vous pouvez vous constituer progressivement une grosse fortune financière.

Investissement dans le vin : un placement bien sécurisé

L’investissement dans le vin constitue également un placement bien sécurisé. Permettant d’abord de diversifier votre patrimoine, il entre dans le cadre de la mutualisation des risques et l’augmentation de la rentabilité.

Il s’agit également d’un placement original effectué dans un actif de prestige. Contrairement aux valeurs boursières classiques, l’investissement dans le vin n’est pas exposé aux risques de volatilité.

La récente ouverture des marchés asiatiques, surtout chinois, rend le marché de plus en plus opportun. Les prix des vins et primeurs augmentent chaque année. La rentabilité de l’investissement peut être même très durable, allant jusqu’à des années.

Investissement dans le vin : plus rentable que d’autres types de placement

Il n’existe aucun risque majeur dans l’investissement dans le vin. Seulement, la rentabilité dépend en grande partie du loyer versé par l’exploitant du domaine. Pour calculer ce loyer, il faut prendre en compte le cours officiel des fermages.

À noter que le rendement ainsi obtenu est généralement plus intéressant que celui des autres placements, comme l’assurance-vie. Annuellement, chaque membre du GFV peut gagner un rendement de 2 % à 3 % de la somme investie.

Sachez que les groupements fonciers viticoles bénéficient de l’agrément de l’autorité des marchés financiers. Ce qui permet de limiter le risque et de profiter des revenus plus stables. Ceux-ci sont encadrés par un contrat de bail à long terme, 18 ans au moins. De plus, le rendement de votre investissement dans le vin ne subit pas les conséquences des variations météorologiques.

Publier un commentaire