Généralement, le poêle à bois est considéré comme un équipement nécessitant un conduit d’évacuation de fumées. Cependant, il est aujourd’hui possible d’installer cet appareil de chauffage sans l’existence de conduit de cheminée. Découvrez, plus d’informations sur ce type d’installation.

Que dit la réglementation concernant les produits de combustion ?

Selon les normes, les maisons construites après le 1er janvier 2006 doivent impérativement avoir un conduit d’extraction des fumées. Cette règle a été mise en exercice dans le cadre de la politique énergétique des logements individuels. De ce fait, il faut donc noter qu’il est impossible pour ces habitations d’installer un poêle à bois sans prévoir un système d’évacuation de fumées.

Les autres habitations peuvent se passer du conduit d’évacuation de fumées lors de l’installation d’un poêle en bois. Cependant, il s’avère important de réaliser le tubage de votre poêle pour des raisons de sécurité. Avec le tubage de poêle, vous êtes libre d’installer votre poêle à n’importe quel endroit de votre logement.

Quelles sont les différentes possibilités de création d’un conduit spécifique ?

Pour installer un poêle à bois sans conduit de cheminée, il s’avère indispensable de mettre en place un conduit d’évacuation des fumées raccordé à l’extérieur du domicile. Cette option vous préserve des risques d’incendie. On distingue ainsi trois types de solutions pour le raccordement du conduit à savoir. Il s’agit de la sortie en façade, de la sortie en toiture et de la sortie en ventouse.

La sortie en toiture

Ce type de tubage est celui qui est recommandé par la norme DTU 24.1. Ici, le conduit d’évacuation des fumées doit traverser les murs et les planchers pour sortir par le toit. Il doit également dépasser au moins 40 cm du faîtage de votre logement. Bien qu’il s’agisse d’une solution fonctionnelle, il convient de souligner que la sortie en toiture n’est pas adaptée à tous les logements. Certains agencements ou matériaux ne favorisent pas le passage du tube à travers l’étage.

La sortie en façade

Parmi les différents systèmes de création de conduits spécifique, la sortie en façade se veut moins onéreuse. Ce système consiste à faire sortir le tube d’évacuation des fumées à travers le mur extérieur de votre logement. Le principal inconvénient de la sortie en façade est lié à l’apparition des taches noires causées par la fumée. À cause de la dispersion des fumées vers les autres étages, ce système n’est pas adapté dans les immeubles.

La sortie en ventouse

Cette configuration consiste à installer un conduit à double fonction. Il permet à la fois d’évacuer les fumées et d’approvisionner le système de chauffage en air. La sortie en ventouse peut se trouver en façade ou en toiture. Toutefois, il faut noter qu’elle nécessite la pose d'un appareil de chauffe suffisamment étanche. Avec la sortie en ventouse, un poêle bien étanche vous permettra d’éviter les pertes d’énergies.

Ce système est considéré comme le meilleur et est fortement recommandé, car il s’avère bénéfique. Il vous permet d’éviter les nuisances que peut engendrer un immeuble ou encore les taches noires sur les murs. Néanmoins, il convient de souligner que ce système est plus coûteux que les autres bien qu’il soit plus avantageux.

Quel budget prévoir pour une installation de poêle sans conduit de cheminée ?

Le tarif pour l’installation d’un poêle en bois sans conduit de cheminée varie en fonction du système d’extraction de fumée. Comme il est énoncé ci-dessus, la sortie en ventouse est généralement plus onéreuse que la sortie en façade ou en toiture.

Pour cette installation, vous devez être en mesure de faire l’achat des différents accessoires qu’inclut l’exercice des travaux. Toutefois, il faut noter que le prix de ce type d’installation est compris dans la plupart des cas entre 2 000 et 3 000 €. En outre, vous devez nécessairement faire appel à un professionnel pour son installation.

Pourquoi faut-il faire appel à un professionnel pour les travaux de tubage ?

Peu importe le système d’évacuation choisi, il est important de recourir à un professionnel en la matière pour plus de prudence. Un défaut de construction dans le tubage est susceptible de faire accroître le risque d’incendie. Pour une installation optimale, le professionnel pourra ainsi respecter à la lettre la norme NF DTU 24.1.

Outre le fait de bénéficier d’une installation de conduit d’extraction de fumée réglementée, le professionnel vous accompagne dans le choix du matériel. Pour un meilleur rendement, il pourra vous prodiguer quelques conseils pouvant vous permettre de faire l’usage de votre poêle sans risque d’incendie.

Par ailleurs, le professionnel vous garantit une prise en charge en cas d’accident auprès de votre assureur. Ce type d’intervention comprend également un taux de TVA plus ou moins attractif ainsi que les aides de l’État.

Publier un commentaire