La varicelle est une maladie contagieuse qui se caractérise par des démangeaisons importantes évoluant sous la forme de poussées. Une étude menée par des experts Français a révélé que les nourrissons représentent, à eux seuls, plus de 24 % des cas recensés. Nous vous dévoilons ici les symptômes, la durée et les traitements qui permettent de venir à bout de cette infection.

Symptômes de la varicelle chez le nouveau-né

Sachez au préalable qu’il peut être compliqué de reconnaître les manifestations de la varicelle chez le nourrisson avant l’éruption cutanée. En règle générale, les premiers signes de cette affection sont très discrets. Le principal symptôme qui caractérise la varicelle chez le nourrisson demeure la poussée de boutons. Il s’agit concrètement de lésions de taille minuscule (moins de 5 mm de diamètre) avec des taches roses ou rouges. Ces dernières, appelées vésicules, peuvent apparaître à divers endroits du corps, et entraîner de fortes démangeaisons.

Toutefois, il existe des symptômes annonciateurs qui peuvent vous alerter. Ainsi, avant l’apparition des premiers boutons, on remarque chez certains bébés, une légère fièvre d’environ 38 °C. Celle-ci peut également être accompagnée d’une fatigue persistante. Par ailleurs, chez d’autres nourrissons, on constatera un écoulement nasal et des douleurs articulaires ou musculaires.

La durée de la maladie

La période d’incubation peut différer suivant les cas de diagnostiqué chez le nourrisson. Elle est habituellement comprise entre 6 et 14 jours. Cette durée de la maladie dépendra de la fréquence des poussées de boutons chez l’enfant. Néanmoins, l’éruption cutanée évolue suivant 2 ou 3 poussées. Chacune de ces phases dure globalement entre 1 et 3 jours. Par conséquent, au bout de 7 jours, les premières lésions auront déjà séché. La maladie durera alors entre 6 et 10 jours suivant les cas.

Traitement de la varicelle chez le bébé

Contre la varicelle, les médecins prescrivent généralement un traitement symptomatique pour atténuer les démangeaisons et limiter la fièvre. Dans la plupart des cas, ils recommandent des antihistaminiques. Il s’agit de médicaments qui agissent pour apaiser les démangeaisons et rétablir la qualité de vie chez le nourrisson. Un tel traitement est important pour limiter les risques d’infection.

Il est également préconisé de recourir à de l’acétaminophène pour traiter la fièvre causée par la varicelle. Il s’agit entre autres du Tylenol et du Tempra. Pensez toutefois à consulter la notice du produit ou à demander conseils à votre pharmacien avant tout usage. Ainsi, vous déterminerez la posologie idéale en fonction du poids de l’enfant. Veillez également à ne pas administrer au nourrisson des médicaments intégrant de l’Ibuprofène tels que Advil ou encore Motrin.

Enfin, les médecins recommandent généralement d’adopter certaines attitudes lorsqu’il s’agit de traiter la varicelle chez un nourrisson. En effet, il est souvent conseillé d’appliquer des compresses d’eau froide sur les lésions sans toutefois agresser l’épiderme. Aussi, les professionnels de la santé recommandent habituellement de donner un bain d’eau tiède au nourrisson toutes les 3 ou 4 heures.

Pour terminer, la varicelle peut entraîner de graves conséquences lorsqu’elle n’est pas immédiatement prise en charge. Elle peut être à l’origine d’une surinfection bactérienne et si elle n’est pas traitée, cette maladie peut provoquer une encéphalite. Il est donc impératif de consulter un médecin spécialisé dès que les premiers symptômes font surface.

Publier un commentaire