Il est important d’assurer le confort de ses proches en installant un ballon d’eau chaude dans son appartement. Toutefois, il faut préciser que l’acquisition d’un tel équipement entraine des responsabilités notamment en ce qui concerne l’entretien et les réparations en cas de pannes. À ce titre, pendant combien de temps est-il possible d’utiliser efficacement un chauffe-eau ?

La durée de vie d’un chauffe-eau prévue par les marques

Les sociétés productrices de chauffe-eau mettent le maximum en œuvre pour satisfaire les besoins de leurs clients. À ce titre, ces structures proposent des produits de qualité qui peuvent durer jusqu’à 12 années. Dans la catégorie des chauffe-eau premiums, il est possible de retrouver des équipements dont la durée de vie peut atteindre 20 ans.

La durée de vie d’un chauffe-eau suivant l’installation effectuée

Que ce soit pour un chauffe-eau de qualité moyenne ou un équipement premium, la qualité du travail d’installation a aussi un impact sur la durée de vie de l’outil. À ce titre, il est recommandé de solliciter les prestations d’un plombier expert pour la mise en place de votre chauffe-eau. Cela représente d’ailleurs le moyen par excellence pour rallonger la pérennité de votre équipement.

La durée de vie d’un chauffe-eau acceptée par les sociétés d’assurance

Les entreprises d’assurance couvrent exclusivement les travaux d’installation, de remplacement et d’entretien du ballon d’eau chaude. À cet effet, une grande majorité d’assureurs propose la couverture des différents travaux pour une durée maximale de 10 ou 12 années. Pour une meilleure rentabilité, il est donc recommandé de changer votre ballon d’eau chaude avant qu’il se détériore complètement à la date prévue par les fabricants.

Comment reconnaitre un chauffe-eau sur le point de se détériorer ?

Il est indispensable de savoir s’il est temps de changer son ballon d’eau chaude. Pour ce faire, vous devez donc reconnaitre les signes avant-coureurs. Ces derniers sont principalement liés aux performances du ballon d’eau chaude, la qualité de l’eau produite et la structure de l’équipement.

Une baisse des performances de l’équipement

Lorsqu’il est sur le point de se détériorer, le chauffe-eau ne parvient plus à assurer son rôle comme au premier jour. Pour savoir si l’équipement est toujours en bon état de fonctionnement, vous pouvez vérifier la température de l’eau produite.

La présence d’humidité sur les parties externes du chauffe-eau

La fuite dans le ballon d’eau chaude est une panne qui survient chez plusieurs ménages. Le bémol avec ce signe, c’est qu’il est difficilement perceptible jusqu’à ce qu’il prenne une ampleur considérable. Alors, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour changer son installation.

La présence de rouilles par endroits

La rouille figure parmi les principales causes de détérioration d’un ballon d’eau chaude. La structure est sérieusement affectée par le mouvement de l’eau qui peut même, dans certains cas, entrainer des fissures. Il urge donc de prendre des mesures préventives pour éviter un dégât des eaux plus tard.

Une réduction de la quantité d’eau chaude

À force d’être utilisé, le chauffe-eau produit de moins en moins d’eau à forte température. Vous devez donc faire attention à ce signe avant-coureur pour éviter des dégâts importants pour l’installation. La meilleure solution consiste tout simplement à changer son équipement dans les plus brefs délais.

Une mauvaise qualité de l’eau chaude produite

Il est indispensable de penser à remplacer son chauffe-eau lorsque la qualité de l’eau produite devient compromettante. Cette situation se présente notamment lorsqu’il y a de la rouille dans la structure de l’outil.

Est-il possible de prolonger la durée de vie de son chauffe-eau ?

Bien que la durée de vie moyenne du chauffe-eau soit fixée par les fabricants, vous êtes capable de prolonger sa pérennité. À cet effet, il est recommandé de mettre en pratique certaines astuces.

Vous pouvez par exemple procéder à l’utilisation d’une anode artificielle. Cette technique est surtout indispensable pour les ménages qui vivent dans un espace riche en magnésium, en calcaire ou en acide. En effet, ces différents éléments sont susceptibles de créer la rouille sur le ballon. Ainsi, en recourant à un outil avec anode artificielle, vous réduisez les probabilités d’usure précoce.

Il est aussi possible d’opter pour le passage en mode manuelle. Chaque chauffe-eau est équipé d’une soupape dont le rôle consiste à vider l’eau en surpression. À ce titre, il est conseillé d’ouvrir manuellement cet élément pour réduire les risques de présence de tartre et de calcaire.

Enfin, vous pouvez aussi procéder au nettoyage fréquent du chauffe-eau. Prendre soin de son chauffe-eau est un must pour augmenter sa durée de vie. Pour le faire efficacement, vous devez procéder à un nettoyage manuel et régulier. Il est également astucieux de mettre en place un adoucisseur d’eau dans le cadre de l’entretien de votre chauffe-eau.

Par ailleurs, la clé pour rendre votre équipement performant pendant de nombreuses années se résume à faire appel à un professionnel de plomberie pour les travaux. À cet effet, votre prestataire doit procéder à la vidange du chauffe-eau chaque année.

En clair, la durée de vie d’un chauffe-eau peut être estimée entre 12 et 20 ans. Il est cependant possible de rallonger cette durée.

Comment bien entretenir son chauffe-eau ?

Vous savez désormais comment diagnostiquer les problèmes de votre chauffe-eau. Nous allons maintenant vous donner quelques informations pour vous permettre de bien entretenir votre chauffe-eau et ainsi le garder en bon état de fonctionnement. Avant de passer aux conseils proprement dit, il faut savoir que même si vous êtes locataire, l’entretien de vos appareils de plomberie vous incombe.

L’accumulation du tartre est sans doute la panne la plus courante et celle qui entraine une surconsommation électrique de votre appareil. Pour bien détartrer votre chauffe-eau, voici la marche à suivre :

  1. Couper l’alimentation électrique
  2. Fermer l’eau également pour éviter tous risques de fuite
  3. Vidanger la cuve de votre appareil. Il suffit la plupart du temps d’ouvrir le groupe de sécurité. C’est le seul endroit de votre chauffe-eau où il y a un robinet
  4. Démonter votre thermostat
  5. Ouvrir la trappe de visite et nettoyer le réservoir à l’aide d’un chiffon doux
  6. Vous pouvez théoriquement nettoyer la résistance de la même manière. Si cette dernière est trop encrassée, vous pouvez la laisser tremper dans un bain de vinaigre blanc
  7. Retirer le joint d’étanchéité et le changer le cas échéant
  8. Refermer la trappe de visite
  9. Remettre en place le thermostat
  10. Remettre en marche l’arrivée d’eau avec l’aide d’un ami, pour vérifier que tout est bien en place
  11. Remettre l’alimentation électrique. Attention, certains chauffe-eaux ne se déclenchent que la nuit, pour réduire votre consommation électrique. Il faudra dans ce cas, le mettre en marche forcée.

Si toutes les étapes que nous venons de décrire vous semble trop complexes, vous pouvez souscrire à un contrat annuel d’entretien auprès d’un professionnel. Cela vous évitera de devoir appeler un plombier en urgence exerçant proche de chez vous, parce que vous avez fait une fausse manipulation.

Enfin et pour conclure, si votre logement est équipé d’un chauffe-eau à gaz, nous vous conseillons en plus de vous équiper d’un détecteur à monoxyde de carbone. Quant à  l’entretien, il doit obligatoirement être effectué par un plombier agréé et tous les ans.

Publier un commentaire